158 Côté Piscine

Average Rating star_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normalstar_normal out of 6 reviews

MAJ du 26/12/2016 : Attention cet établissement a changé de propriétaire. Nous allons le retester prochainement. 

Dans la famille des neo-bistrots décidément en vogue en ce moment à boulogne voilà petit resto bien sympa comme on les aime, ouvert il n’y a pas si longtemps en face de la piscine municipale. Nous l’avons découvert une première fois en tête à tête et nous y sommes très vite retourné avec un groupe d’amis. C’est plutôt bon signe. Verdict…

Le restaurant s’ouvre sur un grande salle particulièrement accueillante, déco tendance vieux bistrot parisien modernisée aux couleurs pastel, très réussie. Le vieux zinc a été conservé et nous avons vraiment apprécié le choix des tableaux qui illustrent avec beaucoup de talent le nom du restaurant avec une délicieuse touche années 30, « so Boulogne » !

Dès l’accueil d’une grand gentillesse, on sent qu’on va passer un bon moment. Une mention spéciale pour la très efficace et souriante serveuse d’origine polonaise aux petits soins pour nous, du début à la fin. On a trouvé l’équivalent féminin de Martial de Mon Bistrot et c’est suffisamment rare pour être souligné !

A la carte, une bonne cuisine bistrot bien efficace avec des classiques et quelques plats originaux.

En entrée, une belle assiette de saumon fumé, un camembert rôti et sa petite salade à 16€ (une entrée que nous vous conseillons vivement de partager si vous voulez garder de la place pour la suite !) ou un formidable tartare de crevettes à la Thaï, parfumé, croquant, parfait ! (9€)

Et voici LE plat à essayer absolument : la pièce de boeuf rôtie au foin, un concept directement issu de la cuisine des grands chefs (de mémoire on avait goûté ça chez Alain Passard avec un quasi de veau) et qui donne un parfum si délicat à la viande (18,50€)

Le Hambourgeois, contraction de hamburger et bourgeois, un bon gros burger avec une tranche de foie gras à l’intérieur. Les grosses frites maison à tremper dans la FABULEUSE mayonnaise maison raviront vos papilles coupables (16€). Un joli tartare à l’italienne (16€) qui gagnerat à être un peu plus relevé. Le Poulet croustillant de la maison qui vous feras oublier l’infâme KFC (à tremper aussi dans la fabuleuse mayonnaise maison). (17€) Un très joli Rôti de veau aux olives.

Et pour terminer un délicieux baba au rhum arrangé maison (9€).

Bref après avoir ingurgité tout ça on n’a plus trop envie de plonger dans la piscine (et c’est tant mieux parce qu’elle est fermée) mais on repart heureux, enchanté par l’ambiance, l’accueil et le rapport qualité prix.

Notons également que l’établissement est doté d’une belle terrasse qui donne sur une rue paisible.

MAJ du 26/09/2014 : Diner tardif en milieu de semaine avec une bande d’amis. Accueil toujours aussi sympathique mais petite déception au niveau des fourneaux. Rien de catastrophique mais une impression de légère baisse d’ambition générale, comme si on avait déplacé les efforts vers le dernier né du groupe, Le 86 côté Studios (un exemple : la fabuleuse pièce de boeuf au foin a disparue de la carte du 158 Piscine pour ré-apparaitre avenue JB Clément) . Certes les woks sont réussis avec leur poulet croustillant et le hamburger au foie gras a gagné un joli bun réalisé par un artisan mais la carte s’est un peu endormie, surtout au niveau des entrées (sur les 6 convives personne n’en a pris) : pas d’entrée du jour, où sont passées les bonnes grosses terrines canaille ? Les tartares frais et relevés ?

DSCF6023DSCF6025

Autre exemple : l’entrecôte simmental saignante (250g / 25€) arrive dans notre assiette coupée comme une escalope de veau milanaise : très grande mais 5mm d’épaisseur par endroits, impossible à cuir saignante, c’est une semelle qui nous est servie, un véritable sacrilège pour un aussi beau produit, nous la renvoyons en cuisine et heureusement l’incident est géré avec beaucoup de gentillesse (donc pardonné). En revanche bravo pour les superbes très grosses frites, la véritable signature Steak House que ce restaurant est poutant le seul à proposer à Boulogne.

Ce sont finalement les desserts qui nous permettent de repartir sur une bonne impression : la gaufre bruxelloise glace bubble gum, le pain perdu au caramel beurre salé et glace vanille (un vrai dessert gourmand dont on se souvient longtemps) et le merveilleux fondant au chocolat coeur speculos. Bref vous l’aurez compris, on est très attaché à cet endroit et on espère que la direction saura très vite y ré-injecter le pep’s des débuts pour que la cuisine colle à nouveau à l’endroit qu’on adore. On vous tient au courant…

share

Visité 8087 fois, 12 Visites aujourd'hui

Tagged In à côté,bistrot and terrasse
Average Rating star_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normalstar_normal out of 6 reviews

6 Avis

  1. S’il y a bien un restaurant dans lequel la lenteur du service gâche l’intégralité de l’expérience, c’est bien le 158 côté Piscine. A éviter absolument pour un déjeuner rapide, le 158 ne brille pas non plus par la qualité de ses plats à l’heure du déjeuner, qui sont bien trop sophistiqués pour la capacité de service de son équipe. Compte tenu des prix pratiqués, on est en droit d’attendre beaucoup mieux.

    Il n’y a que lors de dîners sur place, lorsque la salle est bien moins chargée, que le 158 révèle son potentiel. On y apprécie alors beaucoup plus la volonté de proposer une cuisine simple mais de grande qualité. On se laisse charmer par la déco de bistro à l’ancienne remis au goût du jour et on se surprend à rajouter un café gourmand à l’addition déjà bien salée.

    Alors que dire du 158 Côté Piscine à part qu’il convient peut être d’y tremper timidement le bout des orteils avant de s’y jeter pleinement.

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normalstar_normal
    2 septembre 2014 à 12 h 24 min Se connecter pour répondre
  2. Quelquune
    Quelquune

    Testé deux fois pour dîner : une fois avec des copines, une autre fois en duo. Cadre sympa mais un peu bruyant parfois (la salle est petite). La nourriture est plutôt bonne, ni trop sophistiquée, ni trop simple. La viande est vraiment bonne et j’ai beaucoup aimé le burger maison et ses frites ! Niveau dessert aussi, on a apprécié mes amies et moi. Rien à dire. Un peu cher mais on paie le style néo-bistrot à la mode.

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normalstar_normal
    23 septembre 2014 à 0 h 44 min Se connecter pour répondre
  3. Brigitte
    Brigitte

    Adresse sympa pour le déjeuner juste une grosse déception sur la salade Caesar qui n’en est vraiment pas une ! Pour le reste bien.

    26 septembre 2014 à 14 h 14 min Se connecter pour répondre
  4. BBgirl
    BBgirl

    Grands habitués du 158, nous adorons le service impeccable et aux petits soins, tout comme la carte.
    Mais au bout de 2 ans 1/2 sans AUCUN vrai changement sur cette carte, sans nouveaux plats qui changent au gré des saisons, apportant un peu de fraîcheur et de renouveau, désolés, nous avons fini par nous lasser…
    Mais comme je passe devant plusieurs fois par semaine, quand ils auront enfin décidé de renouveler leurs plats, nous reviendrons, fidèles au poste.

    3 octobre 2014 à 19 h 09 min Se connecter pour répondre
  5. Sam92
    Sam92

    Dîner par 2 fois ambiance de bistro sympa et très bon tartare vec frites maison

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normalstar_normal
    13 octobre 2014 à 22 h 04 min Se connecter pour répondre
  6. mathias
    mathias

    Nullisime depuis le changement de direction. Est en train de redevenir un espèce de café/restaurant anonyme de coin de rue sans aucun intérêt. Dommage que l’ancien patron Mr Funes ait cédé cette affaire !

    Average Rating
    star_ratedstar_rated_halfstar_normalstar_normalstar_normal
    19 mai 2019 à 22 h 22 min Se connecter pour répondre

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • MaSa ***

    MaSa ***

    Arrivé du 17ème arrondissement il y a plus de 6 ans, le chef Hervé Rodriguez n’a pas mis longtemps à décrocher son étoile Michelin. Une première étoile… Lire Plus

  • Patron

    Patron

    Dans le difficile métier de testeur de restaurant boulonnais (+ de 10 ans d’expérience), il existe un cas de figure assez rare qu’on pourrait qualifier d’à priori positif. À… Lire Plus

  • Barbacoa

    Barbacoa

    Prendre la suite de Violette et François, certainement l’une des adresses les plus cultes de Boulogne, chère aux familles du quartier, voici le défi de taille que… Lire Plus