3B Brasserie

Il était le seul chef étoilé du 94 avec son restaurant les Magnolias et le voilà qui débarque chez nous après un congé sabbatique pour se ressourcer, faire le tour du monde, découvrir de nouvelles cuisines, de nouvelles idées. Le choix de Boulogne est loin d’être innocent puisque Jean Chauvel y a grandi. Ses parents étaient propriétaires du bâtiment qu’il a choisi pour installer son nouveau restaurant, une sorte de retour aux sources donc ! Ce chef passé par Taillevent, Bernard Loiseau, la Pinède (dans le Sud), la Table d’Anvers (chez les frères Conticini) puis le Crillon (2 étoiles Michelin à l’époque), s’est intéressé un temps à la cuisine moléculaire avant de revenir à une vison plus traditionnelle tout en développant une goût marqué pour les épices et les saveurs d’ailleurs. Pour un redémarrage en douceur, le chef a choisi d’ouvrir d’abord en mode brasserie avec le 3B. Sa table gastronomique (future étoilée ?) devrait ouvrir très prochainement dans une salle à part. Testons donc ce fameux bistrot !

Première constatation, les chinoiseries du Dragonland ont cédé la place à un décor élégant et contemporain (voir nos photos dans la galerie), la cuisine est ouverte sur la salle et même sur la rue ! C’est la tendance, les chefs ne veulent plus se sentir enfermés derrière leurs fourneaux.

DSCF9172

En entrée nous testons un formidable saumon mariné, carottes confites et groseilles (13€) ainsi qu’un fort généreux maquereau cuit lentement (et à la perfection), étuvée de poireaux & pistaches (12€). On enchaine avec le veau façon « Blanquette » de ma grand mère au Basilic (22€), une vraie réussite sans doute une des meilleures jamais mangées à Boulogne.

DSCF9177

En revanche, chef, il va falloir nous enlever les petits napperons de dentelle en papier, c’est d’un ringard… (désolé pour votre grand-mère) ! le suprême de canette rôti aux épices est également parfait bien qu’un peu pingre avec ses 3 grammes de choucroute de légumes au curcuma (23€).

Côté desserts, impossible de ne pas être bluffé par l’île flottante aux Pralines Roses (8€), une vraie petite oeuvre d’art !

DSCF9179

Du coup, le sablé breton à la fleur de sel de Guérande, ananas safrané (10€) parait tout timide à côté ! Avec le café, surprise, le chef nous offre une boule de barbapapa… à la menthe !

Au final, un excellent diner quoiqu’un poil cher et la carte des vins ne nous a pas enflammé plus que ça. Côté ambiance, c’est encore un peu froid, il va falloir que tout ça se rode et que le lieu prenne son ancrage dans le quartier. Comptez sur nous pour surveiller ça de très près, en attendant l’ouverture de la table gastronomique.

Au déjeuner, il existe une formule Entrée plat ou plat dessert à 25€ et entrée plat dessert à 33€.

A noter : on peut venir prendre un verre le soir à l’étage qui a des allures de bar branché, voire même un petit dej, dès 7h30 du matin et c’est bon à savoir car il n’y a pas tant d’endroits sympa que ça pour les petits-dej d’affaire à Boulogne.

 

share

Visité 15304 fois, 3 Visites aujourd'hui

Tagged In gastronomique

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • L'Escarbille

    L’Escarbille

    Installé dans l’ancien buffet de la gare de Meudon, quartier Bellevue, l’Escarbille réconforte le boulonnais égaré avec son décor de bistrot chic et surtout avec son jardin… Lire Plus

  • MaSa ***

    MaSa ***

    Arrivé du 17ème arrondissement il y a plus de 6 ans, le chef Hervé Rodriguez n’a pas mis longtemps à décrocher son étoile Michelin. Une première étoile… Lire Plus

  • Plantxa

    Plantxa

    Ouvert en 2013 par le jeune chef Juan Arbelaez (ancien de Top Chef et passé par de grandes maisons, Gagnaire, Bristol, George V), Plantxa a très vite… Lire Plus