Café Renaud

Average Rating star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normalstar_normal out of 4 reviews

Situé pile en face des anciennes usines, le Café Renaud n’est pourtant pas un hommage au constructeur automobile avec une faute d’orthographe ! Non, Renaud, c’est le nom de patron, un patron excessivement accueillant, dynamique, et pour le moins courageux. Car il en fallait du courage pour aller s’installer quai Georges Gorse, sur un des côtés du fameux Trapèze, le nouveau quartier de Boulogne qui à terme accueillera 15.000 nouveaux habitants.

Bon c’est clair, les 15.000 nouveaux boulonnais, ils ne sont pas encore là et la plupart des immeubles sont encore en cours de construction ! Mais qu’importe, en arrivant on saisit immédiatement le potentiel du lieu qui sera certainement l’un des endroits les plus sympathiques pour prendre un verre le soir en terrasse, face à l’île Séguin, dès que les beaux jours poindront… et que tous les habitants seront arrivés !

La première chose qui frappe, c’est la hauteur du plafond. Ici on respire ! Ensuite on apprécie la vue sur la Seine et l’île Séguin, les banquettes bien confortables et une déco chaleureuse parsemée de petits clins d’œils industriels, Renaud a clairement cassé sa tirelire ! Un long long bar et des petites tables très sympa avec des fauteuils clubs le long des grandes baies vitrées.

On attaque direct avec une entrée du jour : le bocal de lapereau maison (9€), un terrine bien fraiche, idéale à partager en entrée ! Posé sur une ardoise, joliment présenté dans dans son petit bocal avec ses gros câpres et ses cornichons croquants. On apprécie la volonté de bien faire, si rare de nos jour.

On enchaine avec le Mc Renaud (14€) qui remporte direct le prix du meilleur pain de burger de Boulogne (ceux-là ils sont clairement faits sur mesure pour le resto). La viande, elle, est hachée minute et on aurait pu en mettre 50g de plus pour donner sa chance au steack exister au milieu des généreux buns ! On est pas encore au niveau du Fief mais les frites sont excellentes !

Nous avons vu passer un tartare particulièrement bien présenté (14€) et vous trouverez à la carte de nombreux classiques comme la blanquette, le magret de canard en croute de sel et miel (16€), noix de joue de boeuf Rossini, foie gras, carottes cocotte (16€) ou linguini crémeuses au gambas et basilic (16€).

On termine avec un formidable café gourmand (8€) qui vaut largement un dessert si on additionne les calories des 4 délicieuses mignardises qui entourent la tasse !

Si on ajoute le sourire désarmant et la gentillesse de la jeune & jolie serveuse, le Café Renaud est clairement un établissement bien tenu, plein d’avenir et que nous souhaitons encourager… A suivre donc !

MAJ du 7/04/2013 : Un petit resto le dimanche soir ? Et pourquoi pas ! Direction le Café Renaud. Ambiance cosy et accueil toujours aussi chaleureux, ici on est aux petits soins pour les extra-terrestres qui ont choisi de s’offrir l’ultime sortie du week-end au lieu de somnoler devant un plateau télé / Zone interdite.

Pour l’apéro, on se partage cette très belle assiette de Charcuterie avec un bon petit côte du Rhône, le lundi matin est encore très loin ! Le burger est toujours aussi bon avec sa viande de lagiole ! (17€) Pavé de veau de lait aux morilles avec des linguine aux truffes : un régal !

On était bien sur les banquettes cosy du Café Renaud. On reviendra …

MAJ du 16/07/2014 : Déjeuner estival sur la grande terrasse face à la Seine. La réservation en terrasse pourtant acceptée au téléphone n’avait pas été prise en compte, nous avons du attendre 15 minutes qu’une table se libère, puis service interminable : nous avons du partir avant la fin car le café gourmand n’arrivait pas. Dommage car côté assiette, le pavé de veau de Corrèze était toujours aussi bon avec ses linguine truffées + gros copeaux de parmesan (22€).

MAJ du 14/07/2014 : Encore un dîner du dimanche soir au Café Renaud. Après une journée de déménagement épuisante, nous avons eu le plaisir de nous enfoncer dans les magnifiques Chesterfields de la terrasse couverte (et chauffée), après un accueil des plus sympathiques (Et Renaud n’était même là!). S’en est suivi un dîner parfait, le genre de petit moment cosy et romantique, le rab de week-end qui vous réconcilie provisoirement avec le dimanche soir ! photo-13Après un petit verre de rosé de Saint Tropez bien frais, nous attaquons avec des gambas croustillantes (très belle panure) à la cuisson parfaite (12€) et une superbe tranche de saumon fumé (14€). Puis nous enchainons avec le généreux faux-fillet de 350g (28€) servi avec de l’aligot (purée de pomme de terre + tome fraiche) et les coquillette trufées jambon de Paris, oeuf mollet (parfaitement mollet) et parmesan (19€). Nous nous sommes finis avec un baba au rhum à volonté (9€), véritable plaisir gourmand qui nous emmené jusqu’à la fin de notre bouteille de Côté du Rhone Guigal (28€). Enfin, grosse surprise : en allant nous laver les mains nous tombons nez à nez avec une immense cave à cigares, pas la petite boite qu’on pose sur la table basse, non, carrément le meuble entier – une première à Boulogne – avec d’impressionnant modules Cohiba et Partagas (Lusitania pour les connaisseurs). Les amateurs de cigares ont enfin un lieu pour se retrouver – qu’on se le dise !!! Décidemment, notre Renaud Boulonnais n’est pas près de laisser Béton ! Bien au contraire !

MAJ du 10/05/2015 : Encore un dîner du dimanche soir au Café Renaud, mais cette fois la terrasse est dehors, il fait déjà une douceur estivale alors on ose le cigare avec un petit cognac Hennessy XO après une belle pièce de viande !

DSCF2901

share

Visité 11245 fois, 1 Visites aujourd'hui

Tagged In hamburger,terrasse and trapèze
Average Rating star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normalstar_normal out of 4 reviews

4 Avis

  1. Idéalement situé pour profiter des déjeuners d’été, le Café Renaud est l’un des restaurants les plus agréables du New Boulogne. Brasserie moderne et chic, le Café Renaud habille sa salle de rappels subtils à l’identité industrielle du quartier de Boulogne qu’elle habite. On se sent tout de suite bien, qu’on y choisisse les larges canapés, sa grande terrasse ou ses banquettes de bistro. La carte, très efficace, propose tous les essentiels Brasserie et rassure en ne cherchant pas à proposer des dizaines de plats différents. A chaque visite l’expérience de l’assiette fût très bonne !

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normal
    5 septembre 2014 à 17 h 56 min Se connecter pour répondre
  2. Le Blog de Boulogne

    Pas évident de maintenir un niveau de qualité et de service dans un établissement de cette taille. Renaud s’en sort particulièrement bien sans jamais s’endormir sur ses lauriers. La nouvelle terrasse chauffée et la méga-cave à cigares en témoigne !!!

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normal
    14 septembre 2014 à 13 h 19 min Se connecter pour répondre
  3. […] je vais beaucoup chez Fusion, le thaïlandais. On a aussi beaucoup de collaborateurs qui vont au Café Renaud. Et quand j’ai envie de vraiment bien manger, je vais à la Table de Cybèle, j’adore ce […]

    20 février 2016 à 17 h 28 min
  4. Ccaa2356
    Ccaa2356

    Tres mauvais qualité. Tres déçu, cher et pas bon.

    Average Rating
    star_ratedstar_normalstar_normalstar_normalstar_normal
    10 janvier 2017 à 16 h 52 min Se connecter pour répondre

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • Le 16.9E

    Le 16.9E

    Ça bouge du côté de l’hôtel Mercure ! Non loin du siège de TF1, cet hôtel animé par une équipe particulièrement dynamique a récemment revu son offre… Lire Plus

  • L'Île restaurant bar potager

    L’Île restaurant bar potager

    Nous étions déjà venus il y a quelques années dans cet immense restaurant créé par le rugbyman Jean-Pierre Rives avec la famille Pourcheresse (Quai Ouest), installé dans… Lire Plus

  • La Passerelle

    La Passerelle

    Ouvert cette semaine sur une barge quai du Point du Jour par l’équipe du rooftop très branché Le Perchoir (Paris XIème), La Passerelle était attendue avec impatience…. Lire Plus