La Machine à Coudes ***

Average Rating star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normal out of 7 reviews

Plus que jamais Boulogne est un mini-Paris avec ses quartiers d’une incroyable diversité, à l’image du secteur de la place Jules Guesde, ancien quartier ouvrier en pleine mutation, LE quartier qui monte à l’orée du Trapèze et de ses programmes neufs. C’est un peu notre mini-Belleville à nous sauf qu’il nous manquait encore l’animation et les petits bistrot bobo-canaille. Boulonnais gastronomes, avides de nouveautés et d’ambiances sympas, la Machine à Coude est pour vous. A quelques mètres de la place Jules Guesde, on tombe immédiatement sous le charme de ce petit resto avec son athomsphère rétro, ses tables recyclées à partir d’anciennes machines à coudre, son papier peint à fleurs, sa superbe trancheuse Berkel rouge et son ambiance entre potes.

Mais la Machine à Coude c’est aussi une philosophie, un état d’esprit, celui de Marlène la jeune et dynamique patronne qui déteste le coca, l’élevage intensif et tout ce qui n’est pas bio. Résultat : à la Machine à Coudes, tout ce qu’on vous sert est sélectionné, tracé, millésimé, primé… jusqu’à la moindre feuille de mâche qui accompagne votre terrine. Marlène est absolument incollable, elle pourra vous parler pendant une heure du petit vigneron qui est l’auteur du contenu de votre verre : un bonheur pour les passionnés comme nous ! Une véritable incitation à lever le coude…

Ouvert à l’origine avec le jeune chef autodidacte Thomas Benady, la Machine a Coude a très vite rencontré un grand succès auprès des Boulonnais. Après le départ de Thomas en 2015 et un court passage du chef Cédric Nicolas, Marlène a un coup de coeur pour le jeune prodige boulonnais Jean-Baptiste Ascione.

DSCF2575

A 23 ans, ce jeune chef est déjà passé par des maisons prestigieuses : La Grande Cascade, le Prince de Galles puis le MaSa avant de se faire remarquer dans l’édition 2015 de Top Chef (Voir notre interview exclusive). Après avoir étonné pendant un an les clients de l’hôtel Kube à Paris avec ses assiettes hyper créatives, le voilà de retour dans la ville où il habite, bien décidé à conquérir les palais  boulonnais.

Pour ce premier test, nous choisissons le menu dégustation et voici ce que le jeune chef envoie pour la modique somme de 48 euros (voir toutes les photos dans la galerie) :

DSCF2544

En entrée : Assortiment de tomates à l’ancienne, figues, poutargue, gaspacho de tomates green zebra et sorbet à la tomate (merveilleux), une assiette qui explose de fraicheur. Puis on enchaine avec l’oeuf parfait, parmesan affiné 60 mois et pancetta tous deux rapportés d’Italie par Marlène, bouillon de volaille aux champignons, c’est magique.

DSCF2557

En plat : Lieu jaune de ligne juste snacké (nacré à coeur = maitrise parfaite de la cuisson), purée d’épinard au gingembre. On continue en mode 100% créatif avec cet étonnant Boeuf charolais maturé pendant trois jours dans des grains de café, purée de cèpes avec petits cèpes rôtis et quetsches pour l’acidité.

Enfin, dessert totalement gourmand à base de vanille torréfiée, glace et mousse avec noisettes caramélisées puis on enchaine sur la fraise sur biscuit aux amandes, marmelade de fraise sorbet à la roquette pour finir comme on avait commencé : sur une note de fraicheur.

DSCF2569

Pour arroser tout ça, Marlène nous dégotté un impressionnant Blaye, côte de Bordeaux : le Joyau du Chateau Le Queyroux, puissant et soyeux : que du bonheur (48€ la bouteille quand même !).

DSCF2552

Un sans faute ! Aucun doute, le talent du jeune chef de 23 ans est impressionnant et il va faire des étincelles à SouthBoulbi ! Vous pouvez dès maintenant vous inscrire sur la liste d’attente !

Côté tarifs : menu dégustation 6 plats à 48€ le soir (68€ avec les vins qui vont avec). Menu 4 plats à 39€ le midi (54€ avec les vins qui vont avec).

share

Visité 17703 fois, 2 Visites aujourd'hui

Tagged In gastronomique
Average Rating star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normal out of 7 reviews

7 Avis

  1. Le Blog de Boulogne

    Un de nos chouchous avec son chef autodidacte bluffant, sa déco irresistible et son amour des beaux produits parfois poussé à l’extrême !

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normal
    3 septembre 2014 à 9 h 34 min Se connecter pour répondre
  2. Meph
    Meph

    Allez-y les yeux fermés !
    Ce fût une première pour nous hier soir. Un énorme coup de coeur. Décoration et ambiance très chaleureuse bien utile par les temps qui courent.
    Menu dégustation, on ne choisit rien mais apparemment impossible d’être déçu.. 6 plats et un vin blanc à se damner.
    Que du frais, du goûteux, cuissons et assaisonnements parfaits.
    On y retournera c’est certain.

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_half
    8 février 2015 à 16 h 42 min Se connecter pour répondre
  3. jeje
    jeje

    Juste énorme même si je ne suis pas toujours en phase avec les vins bios

    7 mars 2015 à 19 h 07 min Se connecter pour répondre
  4. jeje
    jeje

    oublié les notes!!

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated
    7 mars 2015 à 19 h 08 min Se connecter pour répondre
  5. jeje
    jeje

    décidement!!
    A faire surtout le samedi soir avec le menu dégustation!!!
    ( 5 plats , on a pas le choix , c’est top)

    7 mars 2015 à 19 h 15 min Se connecter pour répondre
  6. mathias
    mathias

    Tout le monde en parle, le blog m’a tenté et nous avons testé cet automne : énorme déception…et presque l’impression de me faire avoir. Menu champignon, c’est parfait quand on aime…mais au dessert on apprécie les fruits ou le goût du chocolat. Raté pour cette fois ci car menu 100% champignon : glace aux chanterelles que j’ai apprécié mais ma femme a préféré prendre une glace une fois rentré à la maison…Un petit goût d’inachevé, à vouloir trop faire original on peut rater son coup et là c’était bien le cas. Se souvenir, bon vin rouge bio très bien conseillé.

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normalstar_normal
    23 juin 2015 à 19 h 06 min Se connecter pour répondre
  7. pascalinette
    pascalinette

    Très déçue. La machine à coudes était un de mes restos boulonnais préférés…quelle déception hier soir. La salle est bondée, les serveuses ne peuvent même pas passer entre les tables et le niveau sonore est très élevée. J’ai l’impression qu’à chacune de mes visites, le nombre de table a augmenté…c’est bien dommage et je regrette la salle sympathique et jolie du début. Pour ce qui est de la cuisine, c’est bon mais en si petites quantités qu’on n’a pas vraiment l’impression d’avoir mangé en sortant…dommage pour un menu à 39€. Le service est nettement moins sincère et sympathique qu’avant, pas vraiment d’intérêt pour savoir si cela nous a plu ou pas. Je me rappelle qu’avant Marlène prenait le temps de présenter les produits et de discuter avec les clients… Enfin, j’ai osé demander un déca en fin de repas et on m’a répondu « Ah non on ne fait pas ça! », assez désagréable. Pour finir, on nous a déposé l’addition alors que nous ne l’avions pas demandé pour que d’autres personnes prennent notre table… Bref, il me semble que ce resto a perdu ce qui faisait son charme et que victime de son succès, il n’a plus besoin de faire ses preuves. Quel dommage!

    Average Rating
    star_ratedstar_rated_halfstar_normalstar_normalstar_normal
    1 mars 2017 à 9 h 22 min Se connecter pour répondre

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • Jean Chauvel

    Jean Chauvel

    Il était le seul chef étoilé du 94 avec son restaurant les Magnolias et le voilà qui débarque chez nous après un congé sabbatique pour se ressourcer,… Lire Plus

  • Plantxa ***

    Plantxa ***

    Ouverte il y a deux ans par des quinquas en reconversion, La Plancha nous avait séduits gentiment avec ses poissons grillés, ses brandades et ses ceviche, le… Lire Plus

  • 3B Brasserie

    3B Brasserie

    Il était le seul chef étoilé du 94 avec son restaurant les Magnolias et le voilà qui débarque chez nous après un congé sabbatique pour se ressourcer,… Lire Plus