La Terrasse Seguin

Les apôtres du poulet n’auront donc pas tenu un an sur les Champs Elysées du Trapèze ! Exit le concept-resto Poulet Purée et bonjour la Terrasse Seguin, un concept moins risqué, plus fédérateur et dont on ne se lasse jamais surtout quand il fait beau ! Même si la nouvelle équipe a conservé les quelques curiosités déco de ses prédécesseurs (ne loupez pas la cuisine collée au plafond dans notre galerie photo), elle a avant tout choisi de mettre en avant son principal atout : une des plus grandes terrasses de Boulogne. Côté cuisine, on se veut aussi fédérateur, vu la taille de l’endroit, pas de risques inutiles. On peut se la jouer croque madame Séguin (très appétissant 10,50€)  vite fait ou prendre son temps en mode entrée plat dessert : petite aubergine rôtie au jambon cru et basilic (7€), fondant de boeuf sauce grand veneur (14,50€) et Tiramisu Nutella spéculoos (7€).

Pour notre premier test en mode déjeuner, nous décrochons une belle table en terrasse après 10 minutes d’attente (il faut dire que le soleil est au rendez-vous). On partage une bonne petite terrine de campagne maison (7€) pour l’apéro (il y a aussi de chouettes planches de saucisse sèche (5€) – la maison semble avoir une vrai début de culture de l’apéro et c’est un bon point – pour franchir un palier supplémentaire, on lui conseille fortement de rajouter le pot de cornichon !

DSCF1651

Pour la suite, nous nous sommes régalés d’un club sandwich fort bien troussé (12,50€) et, Blog de Boulogne oblige d’un Burger, intrigués par la mention « façon BERTHOUD » – le berthoud étant une recette savoyarde à base d’abondance ! Bref une bien belle création que ce burger montagnard (14,50€) dont le principal point fort reste son sublime pain subtilement brioché qui nous a bluffé.

DSCF1657

Manquait juste une sauce dans le burger pour un peu plus de juteux et peut-être un steak un peu plus généreux pour atteindre la perfection.

A noter : la Terrasse propose une très belle carte des vins que nous n’avons hélas pas pu tester pour cause de rendez-vous nécessitant concentration juste après.

Vous l’aurez compris, la Terrasse Seguin est une bonne grosse brasserie remise aux goûts du jour avec un service joyeux et très sympathique. Seule ombre au tableau la lenteur extrême du service à l’heure du déjeuner.

MAJ du 17/11/2017 : Félicitations à l’équipe de la Terrasse qui a su donner une vraie personnalité à cette immense brasserie qui est très vite devenue le paradis des After Work avec son ambiance musicale et festive et sa grande terrasse chauffée prisée des fumeurs en hiver. Quelle joie de pouvoir compter un nouvel endroit où ça bouge un peu à Boulogne. Hier soir à l’occasion du Beaujolais Nouveau, nous sommes venus dîner et tester quelques bonnes bouteilles de la carte, côtes rôties, Chateauneuf du Pape, des petites merveilles pour arroser les généreuses côtes de boeuf (69,50€ pour deux) et les superbes entrecôtes (27,50€) et leurs frites délicieuses que nous avions commandées à la carte après quelques belles planches de charcuterie.

IMG_6619 IMG_6624

Cerise sur la gâteau, nous avons été servis par la très sympathique Diana (de Diana et Brandon de l’Ile de la Tentation 2002). Pas de doute, la Terrasse a bien mérité ses galons de valeur sûre de Boulbi ! A Noter : la maison propose un lièvre à la royale à la carte !!! Ce qui est suffisamment rare pour être salué ! Les connaisseurs apprécieront !

IMG_6643

share

Visité 6681 fois, 1 Visites aujourd'hui

Tagged In brasserie and terrasse

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • Le Parc

    Le Parc

    Le Parc est un restaurant bien connu des Boulonnais du Nord, idéalement situé place Denfert-Rochereau. A l’intérieur, une belle déco de bistrot à l’ancienne avec très jolie… Lire Plus

  • Octave

    Octave

    Un deuxième restaurant vient d’ouvrir sur l’île Seguin. A près O 2 Scènes, situé sur le parvis de la Seine Musicale, voici Octave, situé à l’intérieur du… Lire Plus

  • Au Trinquet

    Au Trinquet

    Le Trinquet ce n’est ni Boulogne, ni Paris, ni même la France, mais une petite enclave du Pays Basque qui résiste fièrement à la morosité, située entre l’extrême… Lire Plus