MaSa ***

Average Rating star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normal out of 8 reviews

MAJ du 14/01/2020 : Le MaSa c’est terminé. Accablé par la perte de son étoile et de nombreux soucis, le talentueux chef Hervé Rodriguez a préféré mettre son restaurant en vente et rejoindre le Vietnam qui lui tendait les bras depuis longtemps. Voici le texte que le chef a publié sur son compte Facebook :

« Après 8 années passées en votre compagnie, il est temps pour moi de faire mes valises et d’accomplir le rêve d’une vie …
Un projet ? Une envie ? Après tout nous n’avons qu’une vie et à 53 ans je tiens à accomplir mes rêves…
Alors, pour ceux qui me connaissent, vous l’avez bien compris, le Vietnam me fait de l’oeil depuis longtemps…
J’ai l’immense plaisir de vous annoncer mon départ pour Hanoi avec l’ouverture de 3 entités face au lac West Lake avec bar à vin, fine dining, et un atelier de recherche culinaire….
Cette page reste donc ouverte et changera de nom très prochainement

Merci à tous pour ces moments partagés….

Hervé Rodriguez »

Le MaSa c’était au 112, avenue Victor Hugo à Boulogne-Billancourt

Arrivé du 17ème arrondissement il y a plus de 6 ans, le chef Hervé Rodriguez n’a pas mis longtemps à décrocher son étoile Michelin. Une première étoile qu’il confirme studieusement chaque année pour la plus grande fierté des boulonnais. Et quand on l’interroge sur la deuxième il montre avec malice son avant-bras sur lequel il a fait tatouer un aphorisme de Brillat-Savarin en japonais : « La découverte d’un met nouveau en fait plus pour le genre humain que la découverte d’une étoile ! » Tout est dit.

DSCF0346

Des débuts d’Hervé Rodriguez à Boulogne, on se souvient avec émotion d’un cabillaud cuisson lente, juste divin, la quintessence de la cuisson parfaite pour découvrir vraiment un produit de qualité qu’on imagine soigneusement sélectionné par le chef (c’est aussi pour ça que l’on va au restaurant!) et surtout de son quasi de veau exceptionnellement tendre sublimé par la morille et l’héliantis en purée (une saveur nouvelle proche du topinambour), sans oublier la grosse langoustine, ortie, mûre, risotto à l’encre, sorbet langoustine : MAGIQUE !

IMG_0088
IMG_0092Aujourd’hui, le chef compose ses assiettes avec autant de plaisir, au fil de ses voyages et de ses découvertes étonnante… ah, la glycine tubéreuse et son subtil goût de chataigne ! Hervé Rodriguez aime aussi préparer le palais de ses convives avec un petit intermède ludique comme un petite bille d’eau de mer avant un poisson. Lors de notre dernier repas au MaSa nous avons pu déguster en entrée des asperges paysannes associées à de l’orange sanguine, Pluma ibérique laquée au ponzu et miel de sapin poudre de graton fumé. Côté plat, un maquereau falafel pois-chiche et jus d’oseille et une très gourmande pintade fermière, maki au shiitaké et vinaigrette de coing (ci-dessus). Des cuissons parfaites, des légumes rares et lointains, une touche d’acidulé, telle est la signature d’Hervé Rodriguez.

Une signature créative qu’on retrouve jusque dans les desserts avec cette bluffante tartelette pamplemousse et guacamole sucré (photo ci-dessous) ou encore le chou avec une glace fleur d’oranger et caramel beurre salé.

IMG_0097Hervé Rodriguez est un virtuose, créatif sans jamais tomber dans le délire prétentieux et les alliances hasardeuses, ses cuissons (et notamment les poissons) sont ajustées au dixième de seconde et c’est ce qui fait toute la différence, tandis qu’en salle une jeune équipe assure un service impeccable – avec une mention spéciale pour le jeune sommelier sympathique et inspiré.

MAJ du 7/06/2019 : En février dernier, on n’a vraiment pas compris pourquoi le Guide Michelin a décidé d’enlever son étoile à Hervé Rodriguez, chef virtuose avec un sens aigu des associations de saveurs. Alors on est retourné au MaSa pour se faire un petit menu déjeuner entrée-plat dessert à 49€. Spectaculaire tataki de thon rouge, haricots beurre et cerises griottes en entrée.

IMG_4196 IMG_4199

Côté plat : cabillaud à la cuisson sublime judicieusement marié avec un génial pesto aux pistaches et une mayonnaise à la verveine mais aussi une canette finement acidulée à la rhubarbe, aubergine mizo et asperges paysannes. Si on ajoute le service irréprochable et un sommelier aussi sympathique qu’inspiré, on se demande toujours pourquoi l’étoile a disparu. Peut-être la déco, seul vrai point faible du MaSa.

Menu déjeuner entrée-plat-dessert à 49€, Menu 4 services à 85€ et menu 6 services à 105€.

NOTRE CONSEIL : Pour un diner en amoureux aux beaux jours, on vous recommande chaudement de réserver une table en terrasse dans le charmant petit jardin intérieur.

IMG_1791

share

Visité 23828 fois, 1 Visites aujourd'hui

Tagged In ilsnousontquittes
Average Rating star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normal out of 8 reviews

8 Avis

  1. MissBoulogne
    MissBoulogne

    Rien ou tout a dire… une merveille. J’y suis allée avant qu’il soit étoilé, et deux fois après… dont début septembre pour un top diner dans le jardin, c’est magique, tout est bon et beau.
    La carte déjeuner est très abordable. Merci Mr Rodriguez

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_ratedstar_normal
    28 septembre 2014 à 11 h 20 min Se connecter pour répondre
  2. valetmatdup
    valetmatdup

    Globalement déçu non par l assiette qui effectivement alliait de délicieuses saveurs mais par le reste qui m a donne un goût amer sur l addition.
    Le carrelage blanc, la porte de la cuisine qui claquait, le brouhaha..

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_rated_halfstar_normalstar_normal
    11 octobre 2014 à 8 h 20 min Se connecter pour répondre
  3. […] Cascade pendant un an, puis l’ouverture du Prince de Galles sur les Champs-Elysées puis le MaSa pendant un an et après il y a eu Top Chef. Et depuis j’ai repris les cuisine du Kube avec un […]

    1 février 2015 à 23 h 34 min
  4. […] – MaSa : Hervé Rodriguez conserve son étoile obtenue très vite après son arrivée à Boulogne grâce à sa cuisine « ludique et créative » Voir l’avis du Blog de Boulogne […]

    9 février 2015 à 20 h 25 min
  5. […] bientôt s’enorgueillir de compter un troisième restaurant étoilé Michelin (en plus du MaSa et du Comte de […]

    17 avril 2015 à 10 h 16 min
  6. […] - MaSa : Hervé Rodriguez conserve haut la main son étoile obtenue très vite après son arrivée à Boulogne grâce à sa cuisine « ludique et créative » Voir l’avis du Blog de Boulogne […]

    6 février 2016 à 19 h 00 min
  7. […] Rodriguez, chef du MaSa (voir la fiche sur le blog) et son étoile qui vient d’être confirmée par le Guide Michelin (voir notre […]

    19 février 2016 à 20 h 12 min
  8. Polo
    Polo

    Simplement excellent et novateur, un repas au MaSa est un voyage à la découverte du goût. Accord mets et vins bien songés. La terrasse est bien agréable pour un diner en été, mais manque peut-être un peu de charme, seul bémol d’une excellente soirée.

    Average Rating
    star_ratedstar_ratedstar_ratedstar_ratedstar_rated_half
    4 mai 2016 à 13 h 52 min Se connecter pour répondre

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • Hair Rock Coiffure

    Hair Rock Coiffure

    MAJ du 20/02/2020 : Hair Rock Coiffure c’est fini. Jean-Emmanuel a choisi de mettre un terme à l’aventure.  Hair Rock Coiffure c’était au 76 bis, route de la… Lire Plus

  • Le Clocher du village / Epoque Angelo

    Le Clocher du village / Epoque Angelo

    MAJ du 1/12/2019 : Angelo a cédé le Clocher à un restaurateur Parisien. Voir notre nouvelle critique ici. Ouvert en 2008 par le très sympathique Angelo, le… Lire Plus

  • El Rancho

    El Rancho

    MAJ du 12/12/2019 : El Rancho, c’est fermé ! Les propriétaires ont décidé de sortir de la franchise pour ré-ouvrir une grande brasserie familiale. Ils ont même… Lire Plus