Mon Bistrot ***

Il a été l’un des tous premiers coups de coeur du Blog de Boulogne. Ouvert il y a dix ans par le chef Yann Roncier, ce restaurant un peu isolé  avait su trouver la formule gagnante pour fidéliser aussi bien les boulonnais que la clientèle d’entreprise au déjeuner. Un cadre cosy, un service chaleureux et hyper personnalisé, des assiettes gourmandes et généreuses. Typiquement le genre de bouclard bien tranquille où on se sent habitué dès la première visite et où l’on aime revenir en famille ou avec des potes, juste parce qu’on s’y sent bien et qu’on sait que quelque soit la météo, on y retrouvera notre bonne veille noix d’entrecôte argentine juteuse et fondante et le sourire de Brigitte. Alors vous imaginez le pincement au coeur quand on a appris que Yann et son associé Franck avaient vendu Mon Bistrot pour voguer vers de nouvelles aventures ! Premier constat : Eric, le nouveau propriétaire est un sage, il a bien compris qu’il achetait une institution et qu’il avait gros à perdre en faisant la révolution. Il a donc gardé le nom, la déco, une partie de l’équipe et embauché un nouveau chef. Au vu de l’enjeu, institution boulonnaise oblige, nous avons décidé de tester trois fois le nouveau Mon Bistrot afin de vous livrer le jugement le plus juste possible. Voici notre verdict. Accueillis par les visages familiers de Brigitte et Julien, nous ne sommes clairement pas dépaysés. L’aménagement n’a pas changé, même si Yann a récupéré sa photo avec Johnny Hallyday (son ancien patron) et ses affiche vintage – dasn la salle, la pub Fap’Anis a été remplacée par un grand miroir. A la carte, les planches de charcuterie ibérique, le filet de boeuf Mon Bistrot, la noix d’entrecôte d’Argentine, la gaufre et la tarte au citron revisitée répondent toujours présent. Mais ne vous y trompez pas, le nouveau chef Tony Malherbe, qui a notamment travaillé 3 ans pour Yannick Alleno et fréquenté quelques très belles maisons comme dernièrement le Domaine de la Bretesche à Nantes, a bien prévu d’affirmer sa personnalité au milieu de ces classiques. IMG_8810 Il attaque très fort avec un hallucinant foie gras marbré de flétan fumé – n’ayez pas peur c’est juste magique et un pâté en croûte maison parfaitement exécuté. Toujours dans les entrées, nous avons également pu goûter de formidable oeufs mimosa au haddock fumé et une belle terrine maison servie avec une sucrine joliment assaisonnée. IMG_8813 Côté plats on enchaine en mode portions généreuse avec un spectaculaire risotto au poulpe déglacé au jus de coques, crumble à l’encre de seiche ou des pâtes au homard saucées jusqu’à la dernière larme de bonheur. L’échine de cochon fermier et son gratin dauphinois nous ont également conquis. Pour conclure, magnifique interprétation du Baba au Rhum et, parce que la tradition, ça a quand même du bon, on laisse trainer la bouteille de rhum sur la table. Et pour nous achever définitivement nous faisons sa fête à un inoubliable Paris-Brest aux noisettes, mais regardez plutôt : IMG_8815 En conclusion, Mon Bistrot n’est pas mort, bien au contraire. Mon Bistrot revit avec une nouvelle énergie et une nouvelle ambition gastronomique sans renier son accueil légendaire et ses portions généreuses si chers aux Boulonnais. Foncez-y. Menu carte à 37€ entrée + plat + dessert, (hors ardoise et incontournables).

share

Visité 1814 fois, 2 Visites aujourd'hui

Tagged In gastronomique

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • La Table de Cybèle ***

    La Table de Cybèle ***

    Décidément, ça bouillonne du côté de la place Jules Guesde dont on vous parle de plus en plus souvent comme le nouvel épicentre de Boulogne où il… Lire Plus

  • Le Pré Catelan ***

    Le Pré Catelan ***

    Situé au coeur du Bois de Boulogne, Le Pré Catelan est un havre de paix hors du temps et entouré de verdure. L’écrin rêvé pour un diner… Lire Plus

  • MaSa ***

    MaSa ***

    Arrivé du 17ème arrondissement il y a plus de 6 ans, le chef Hervé Rodriguez n’a pas mis longtemps à décrocher son étoile Michelin. Une première étoile… Lire Plus