Tambouille

Avant de vous parler de Tambouille,  impossible de ne pas rendre hommage à son prédécesseur, le mythique Tough Burger qui inventa le premier spot de restauration/concept store/lieu de vie/tatoueur à Boulogne. Clairement ils ont ouvert de nouvelle portes et il y aura toujours un avant et un après Tough Burger. Pour relever le défi quasi-impossible de prendre la suite d’une telle institution, il fallait clairement avoir du métier, de l’ambition, et surtout… être boulonnais. Bonne nouvelle, Pierre Jung, le nouveau taulier coche les trois cases, ancien directeur de la restauration du Palace parisien La Réserve (auprès du chef deux étoiles Jérôme Banctel), également passé par le Crillon, et fier de pouvoir venir à pied dans son nouveau resto qu’il a imaginé avec sa compagne Michèle, également formée dans la restauration haut de gamme.

IMG_3115IMG_3117Dès le logo : la sirènes des usines Renault, on sent qu’on est à Boulbi, le configuration de Tough Burger a  été conservée, la déco modernisée, la cuisine ouverte et agrandie avec une hotte à l’efficacité redoutable – vous ne sentirez pas le graillon. Côté carte, pas d’ambition étoilées malgré l’impressionnant parcours des tambouilleurs, une carte simple gourmande et conçue pour plaire à toute la famille. En entrée, superbe planche de houmous et guacamole avec nachos (12€), soupe de butternut, huile de noisette, croutons à l’ail (8€) ou  encore les champignons de paris oeuf mollet, duxelle au lard fumé et velouté de champignons (12€).

 

IMG_3136Côté plats, nous avons adoré les orechiette, crevettes sautées, ail et persil et une bisque qui donne l’impression de manger des pâtes au homard pour seulement 15€, les viandards préféreront le généreux quasi de veau et sa merveilleuse mousseline de pommes de terre (22€) ou le classique  burger  frites (17€).

IMG_3125IMG_3124 IMG_3123Enfin il faut absolument garder une place pour les desserts,  bien régressifs et gourmands à souhaits : toute la table a  craqué pour le riz  au lait, vanille, caramel coulant au beurre salé avec des noisettes grillées (6€) et pour les choux à la crème, vanille et sauce chocolat (7€).

IMG_3132IMG_3131La maison propose une jolie carte des vins sélectionnés par les amis sommeliers de Pierre. Bonne surprise : dès 25 euros on peut se faire plaisir avec un merveilleux petit côtes du Rhône.

Pour le pain, Pierre est allé cherché le MOF Frédéric Lalos qui avait pourtant quitté Boulogne il y a deux ans et c’est un régal de le retrouver.

Signalons enfin que la maison propose un menu enfant poulet frites et glace + sirop à 12€.

Notre petit doigt gourmet nous dit que Tambouille devrait très rapidement trouver son public et s’inscrire durablement dans le paysage gourmand de Boulbi.

share

Visité 1932 fois, 12 Visites aujourd'hui

Tagged In bistrot and restaurant

Ajouter un avis

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

Dans le même style découvrez aussi /  Listings

  • Disciples

    Disciples

    2020, Jésus n’est plus là mais ses disciples oui, ils ont rendez-vous presque à Boulogne, à deux pas de la Porte de Saint Cloud, pour rejouer la… Lire Plus

  • Les Trois Petits

    Les Trois Petits

    Créé il y a presque 10 ans par l’équipe du « Home Sweet Home » (un bar très dynamique et apprécié des fêtards du quartier), le restaurant les Trois Petits… Lire Plus

  • La Poudrière

    La Poudrière

    Monté par la nouvelle génération d’auvergnats dingos de vins nature, la Poudrière est une petite pépite de bistrot qui mérite d’aller se perdre du côté des nouvelles… Lire Plus